Objectif : Economies d\'énergie

Objectif : Economies d\'énergie

Comment fonctionne une éolienne domestique ?

 

Une éolienne est un dispositif de production d’électricité permettant de transformer la force du vent en électricité. Il existe des éoliennes dites résidentielles  de 700 Watts à 3 000 Watts qui répondent aux contraintes de l'habitat et du voisinnage (bruit peu important, installation sur mat de moins de 12m ou sur pignon) comme il existe des éoliennes de 1Mega Watt à 3MW pour un usage professionnel que nous voyons au bord de nos autoroutes dans les régions venteuses.

 

 

 

 

L’éolienne: le vent entraine les pales de l’éolienne. Les pales entrainent le générateur qui produit l’électricité

Le support : L’éolienne est placée en hauteur sur le pignon de la maison ou sur un mat.

Module électrique : L’électricité produite est stockée dans des batteries puis retransmise pour alimenter la maison.

 

Eléments clés

 

Le générateur

 

Relié au pâles, il permet de transformer l’énergie cinétique du vent en électricité.

 

Le générateur est composé de : 

- Deux disques rotor en acier sur lesquels se trouvent des aimants permanents (Les pôles magnétiques NORD/SUD sont alternés) Ces disque sont donc en prise direct avec les pâles. 
- D’un stator composé de bobines en cuivre couplées deux à deux (en opposition par rapport à l’axe de l’éolienne) 

Le passage des aimants (alternance des pôles NORD SUD) devant les bobines induit une variation du flux magnétique dans celles-ci. Cette variation de flux engendre un courant électrique dans la bobine. La tension est proportionnelle au changement de flux. La tension dépend aussi de la vitesse de rotation ; de la quantité de flux magnétique et du nombre de tours dans la bobine.

 

 

Les prévisions de vent

Il est très difficile de prévoir exactement la production d’une éolienne car elle dépend de la force et la régularité du vent. Les cartes de vent permettent de  connaitre le caractère venteux de la région mais dans les zones résidentielles, les obstacles sont nombreux et ils peuvent avoir un impact très fort sur le vent. A l’instar des grands champs éoliens pour lesquels des études poussées sont entreprises, il est possible dans le résidentiel de faire des mesures qui permettent de valider le caractère venteux de l’emplacement.

 

On peut utiliser une carte des vents afin de connaitre la vitesse moyenne constatée et valider ainsi le potentiel maximal de la zone.



L’autonomie

 

Les éoliennes résidentielles pour couvrir ne couvriront jamais les besoins de la maison, d’une part parce qu’il faudrait installer des éoliennes avec des pales trop imposantes pour être suffisamment puissantes ce qui apporteraient trop de nuisance et d’autre part parce que nombre de composants électriques consomment de l’électricité de puissance qui videraient les batteries trop rapidement.  

Il est beaucoup plus astucieux d’installer une éolienne qui permettra de couvrir l’éclairage et les matériels petite-puissance comme la Hi-Fi, les ordinateurs ou le réfrigérateur. Du coup on peut installer une petite éolienne et on reste sur budget raisonnable.

 

Le meilleur moyen d’atteindre l’autonomie est de coupler l’éolienne avec un système photovoltaïque.

 

 

Verticale ou horizontale

On parle de verticale ou d’horizontale selon l’axe de l’éolienne. Elles ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients :

-  La verticale est facile à poser sur le pignon de la maison, elle a peu de puissance et accepte les vents changeants. Elle reste assez lourde. 

-  L’horizontale nécessite dans la mojoroté des cas la pose d’un mat, elle a un meilleur rendement mais elle perd beaucoup de puissance en cas de vent tourbillonnant. Par contre elle est plus lègère.

 

Modèle économique

Attention de nombreux vendeurs peu scrupuleux vendent des productions d’électricité surévalués et donc avec un modèle économique de rentabilité sur investissement. Soyez vigilant, l’éolienne apporte un véritable service d’autonomie, mais ne peut pas être rentable économiquement parlant.

Elle vous apportera une économie de consommation de 1500 à 3000 KWh (soit 180 à 360 € par an) pour un investissement de 11000 à 13000 euros.

 



30/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres