Objectif : Economies d\'énergie

Objectif : Economies d\'énergie

La nécessaire libéralisation du marché des énergies

Les Scénarios Shell : le gouffre énergétique

 

D'ici 2050,La population devrait croitre de 7 à 9 milliards d'habitants avec des besoins en énergie auxquels il faudra répondre. En parallèle des millions de personnes émergent de la pauvreté et accèdent aux produits de consommation courante (automobile, téléviseur...).

Sous l'effet conbiné de ces deux phénomènes : les besoins en énergies devrait tripler d'ici 2050. Proprement intenable !

 

Les experts des "Scénarios Shell" pensent que d'ici 2050, le gouffre énergétique entre l'offre et la demande devrait être de taille comparable à la demande totale en énérgie en l'an 2000 ! 

Même si il est difficile de s'imaginer la taille de se gouffre, on peut prendre consciense des challenges que nous devons relever.

 

 

Premier challenge : augmenter les moyens de productions

 

Le premier challenge est bien sur d'augmenter les moyens de productions : quelque soit nos positions pour ou contre le nucléaire, pour ou contre les energies renouvelables,

Le monde se dirige inexorablement vers un mixte énergétique qui certainement utilisera tous les moyens à notre disposition et qui prendra en compte les contraintes écologiques. Car simplement  nous n'avons pas d'autre issue !

 

 

Deuxième challenge : La réduction des consommations

 

La révolution est en marche, tout les pays et industriels sont concernés. On devrait parler plutot DES révolutions car les illustrations sont innombrables et touchent tous les domaines.

 

Voici quelques exemples qui montrent le foisonnement des initiatives et leur point commun : la réduction de la consommation. 

Dans les transports:

- Les voitures consommes moins, les modèles hybrides se démocratisent et les premiers véhicules électriques de grande masse arrivent sur le marché. 

- Les avions consomment moins et bientot ils pourront fonctionner avec un carburant green fait à partir d'algues.

Dans le batiment :

- On mesure la performance énergétique des batiments, les gouvrenements soutiennent les actions individuelles de réduction de la consommation (isolation, changement de chaudière).

Dans l'industrie :

- les innovations sont nombreuses pour que les equipements consomment mois que leurs ainés, les classes A++ permettent de diviser par 2 ou par 4 la consommation de ces équipements. Et l'on s'attaque aussi à al consommation des autres ressources (par exemple économiser l'eau pour les machines à laver )

 

Troisième challenge : libérer le marché de l'énergie

 

Il n'est plus tenable de conserver des tarifs subventionnés et/ou réglementés pour l'énergie : le consommateur ne paye pas son énergie au "bon prix" et donc il le gaspille... L'énergie doit être chere car elle est rare et donc les consommateurs doivent adapter leurs comportements en conséquence.

 

Une récente étude réalisée par Shell a montré que les automobilistes américains roulent deux fois plus et consomment trois fois plus que leurs homologues européens. Les raisons sont simples : l'étendue des villes américaines et le faible cout de l'essence.

Supprimer les subvensions sur l'essence aux Etats Unis permettrait d'économiser 300 milliards d'aide et réduirait les consommations d'un niveau tel que le carburant économisé permettrait de couvrir les besoins du japon de la Corée et de la Nouvelle Zélande réunis !

 

Mais libérer les prix de l'énergie doit se faire sur un marché ouvert à la concurrence. Pour que le jeu du marché joue à plein et que l'on encourage les innovations. Et nous sommes encore loin du saint graal... c'est une longue tradition qui veut que les grands groupes d'énergies agissent en monopole, cartel et oligopole ... on dirait même que ces mots ont été inventés pour eux : les exemples foisonnent :  Le monopole de Rockefeller au début du XXieme siècle, l'OPEP depuis les années 70, La libéralisation du marché de l'energie en Europe depuis 2007 jusqu'à très récemment le président D'EDF qui dicte sont prix de revente de l'électricité (Loi NOME) au gouvernement !

 

Le chemin est encore long mais la résistance s'organise ! Le problème est pris à bras le corps, pas un jour sans qu'il y ait un article dans nos journaux, sans qu'une initiative voie le jour.

Les energies renouvelables apportent sans conteste du sang neuf à ce marché :

- des nouvelles technologies,

- de nouveaux modèles

- et des nouveaux intervenants !

 

Frédéric Wassner - Nextwatt

 

 



23/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres