Objectif : Economies d\'énergie

Objectif : Economies d\'énergie

Pas de répit sur la baisse des tarifs de rachat

Hier, sont parus les nouveaux tarifs de rachats du photovoltaique : douche froide !

 

Outre qu'ils sont toujours rétroactifs puisque annoncés le 25/10 pour une date d'effet au 1/10 et cela ne dérange plus personne... La France est vraiment un drôle de pays !

Nous avons eu la désagréable surprise de voir cette baisse continuée malgré les annonces rassurantes des pouvoirs publiques au sujet d'une pause qui donnerait un peu d'air au secteur.

Et bien non, on continue !

 

La chute du marché

 

Le nombre de raccordement chute de manière vertigineuse : Avec seulement 134 MW installés durant ce troisième trimestre, le rythme de développement du parc solaire photovoltaïque décroît de 47% par rapport au deuxième trimestre. Il faudra nous expliquer comment nous entrepreneurs pouvons développer une start up dans un marché en décroissance... Sans s'en rendre compte (enfin je l'espère) le gouvernement précédent a déroulé un tapis rouge aux grands groupes pour qu'ils maitrisent ce marché.

 

Une rentabilité nulle


Dans le détail, le plus choquant est le tarif de rachat des centrales de 36K à 100K : 16,19 €.

Le prix de vente actuel en tirant bien les prix (origine européen at artisan français) est de l'ordre de 1,63 €/Wc: soit une marge brute de 10% ce qui laisse une rentabilité proche de 5% (avec les couts financiers, les taxes et la maintenance).

Ce tarif tue dans l'oeuf tout projet sérieux en France et ouvre la porte du secteur aux aventuriers, car il est toujours possible d'afficher un TRI acceptable...Vous pouvez par exemple utiliser :

- des panneaux chinois de mauvaise facture

- des installateurs roumains ou polonais.

production surestimée...

Ces pratiques sont possibles,  si vous estimez que votre entreprise va exister deux ans puis disparaitre.

 

 

La Grid Parity

 

Autre point, nous sommes qu'à quelques centimes du tarif de consommation EDF : 4 centimes (16,19 à comparer au 12 centimes). A court terme, le marché va vraiment souffrir car comme indiqué plus haut , les rendements des opérations ne sont plus possibles. Mais à long terme cela prépare le marché à l'autoconsommation : nous pouvons dès maintenant le proposer à nos clients car l'économie du raccordement ERDF (véritable droit de douane de l'ancien Monopole) et les perspectives de croissance des tarifs  nous ouvre des perspectives de propositions interessantes.

Et plus on avancera dans le temps plus les prix de revient du PV baisseront et plus cela sera facile.

 

Enfin ce que les acteurs de la première heure attendait arrive :

-  Pouvoir proposer une solution alternative à EDF. investir dans sa propre centrale de production et se garantir un prix de revient de l'électricité.

- Ne plus être dépendant du gouvernement et d'EDF qui manipule le marché.

 

Notre heure arrive...

 

Frédéric Wassner

 

 

 

 

 





 




26/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres