Objectif : Economies d\'énergie

Objectif : Economies d\'énergie

EnR : Quelques raisons d'espérer !

Le retour de balancier : des ENR au Nucléaires

 

Le sort des énergies renouvelables semblait scellé entre les modifications réglementaires incessantes et le moratoire photovoltaïque. Ces événements ont eu un effet dévastateur pour toutes les filières ENR : sociétés en faillite, llicenciement massif chez Photowatt et nombre d'acteurs se sont enfuits de ce secteur maudit !

 

Et puis la cruelle actualité japonaise est venue enrayer la belle mécanique mise en place...

La catastrophe montre que les inquietudes liées à la sécurité du nucléaire ne sont pas des chimères et qu'il serait peut-être judicieux d'étudier les projets de relance du nucléaires à deux fois... enfin c'est plutôt dans les autres pays européens que cela se passe.

 

La France et sa dépendance au nucléaire

 

Un petit graphique qui fait froid dans le dos sur notre dépendance franco-francaise au nucléaire, et le plus édifiant c'est que notre dépendance réelle date seulement de 1980 :

 

En France, le lobbying du nucléaire est tellement fort et les intérets de nos champions nationaux si important qu'aucun politique n'ira contre cette puissance.Seule notre société et toutes ses composantes pourraient par leurs actions individuelles nous faire sortir du nucléaire...

 

Les raisons d'espérer une reprise du secteur des ENR

 

La situation du secteur des ENR est désespérée, toutes les entreprises ont été touchées.

Mais des « signaux faibles » nous donnent quelques raisons d’espérer :

- Les mouvements capitalistiques des grandes entreprises du secteur (achat d’EdF EN par EdF, de Tenesol par Total);

- la reprise des investissements : des PMI qui investissent en France; des levées de fonds de startup réussies; des Régions qui organisent le financement du secteur ;

- la hausse du prix du pétrole, et de l’énergie en général

- la baisse du prix des panneaux  dues au ralentissement de la consommation mondiale

- et enfin un regain d’intérêt de nos concitoyens pour la cause environnementale…

 

Ce regain d'intéret est d'autant plus fort que le retour de baton a été rapide : la campagne de dénigrement contre les ENR a été arrêtée nette par la catastrophe de fukushima et de nombreux francais ont pris conscience de l'objectivité "relative" de cette campagne...

 

Frédéric Wassner

Sources Tecsol et "bilan énergétique de la France pour 2009" - Commissariat général au développement durable

Nextwatt



27/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres