Objectif : Economies d\'énergie

Objectif : Economies d\'énergie

Environnement : des évolutions profondes

 

Le Credoc vient de publier une étude très interessante et plutot très positive. Alors démarrons cette rentrée sur une bonne note...   

 

C'est une très bonne nouvelle, les bonnes pratiques environnementales font leur chemin dans la société.... depuis 20 ans, les comportements changent doucement et les nouvelles générations prennent de bonnes habitudes.

 

Des francais moins gaspilleurs des ressources naturelles

 

Deux personnes sur trois cherchent aujourd’hui à économiser l’eau du robinet contre 52 % en 1995;

il y a quinze ans, la motivation était surtout financière alors qu’aujourd’hui, le désir de préserver

cette ressource naturelle prédomine. 

Ce changement de comportement a un impact fort alors que la population a augmenté de 7%,

la consommation d'eau à 3%.

 

 

 

Des francais moins accrocs à l'automobile

 

 

La place de l’automobile dans notre société est remise en question, notamment auprès des

nouvelles générations: seuls 59 % des 18-25 ans disposent aujourd’hui d’une voiture contre

74 % au début des années 1980.

Il est d'ailleurs amusant de nous voir, nous les quadras, pester sur cette génération qui ne passe

pas son permis.... ce que nous interpretons comme un signe d'un manque de desir d'autonomie

et d'indépendance...

L'évolution est générale : Les francais

- gardent leurs voitures plus longtemps (8 ans en 2006 vs 6 ans en 1990),

- font moins de kilomètres par an (14031 km en 2001 à 12791 km en 2009),

- achètent des voitures moins puissantes (79% des véhicules achetés en 2009 font moins

de 6cv contre 62% en 2003)

Dans le même temps, l'accès aux transports en commun se généralisent, c'est maintenant 87%

des personnes qui vivent à moins de 10mn des transports en commun contre 78% il ya dix ans.



La consommation BIO s'installe en France

 

Enfin, la consommation de produits bio touche désormais les catégories les plus modestes,

alors qu’elle était réservée auparavant aux plus aisés.

52 % des personnes disposant de moins de 900€ par mois consomment aujourd’hui des produits

issus de l’agriculture biologique, contre 20 % en 1995.

Les français comprennent que le Bio est une façon de cultiver les aliments plus respectueuse de la planète et des consommateurs et ils sont prets à payer plus cher.

 

La croissance raisonnée

 

Peu à peu, la croissance raisonnée s'installe dans nos comportement : on gaspille moins, on consomme mieux. Et même si les résultats semblent encore peu importants, ils manifestent un changement profond de la société. Nous sommes plus attentif à l’avenir de la planète et nous avons compris que c'est par un changement

individuel de nos comportements que nous pouvons agir.

 

Frédéric Wassner - Nextwatt

 

Pour retrouver l'étude intégrale du Crédoc "Environnement : des bonnes intentions  aux bonnes pratiques"




11/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres