Objectif : Economies d\'énergie

Objectif : Economies d\'énergie

La vérité sur les prix de l'énergie

Etat des lieux

 

Le budget moyen consacré à l’électricité et au chauffage pour une résidence principale a augmenté d’un tiers en dix ans, selon les chiffres de 60 millions de consommateurs. En 2000, il s’établissait à 1 368 € seulement. Cette dépense moyenne est restée stable pendant les premières années de la décennie, avant de connaître des hausses franches et régulières à partir de 2002 précise l’association.

Le budget énergie atteint désormais 1 806 € par an, soit 150 € par mois. Et cette tendance devrait se poursuivre, d’où la nécessité de maîtriser au mieux ces dépenses. 

 

Les évolutions des prix de l'énergie

 

Effectivement, nous constatons une accélération de l'augmentation des prix de l'énergies et dans le même temps des taux de progression assez disparates. Nous avons étudié les trois types d'énergies : Electricité, gaz et fuel.

 

Electricité : une évolution sur 5 ans de +17% soit 3% par An

 

L'évolution est maitrisée grâce au faible cout de production de l'électricité nucléaire. Cela devrait changer dans les prochaines années, et le cout devrait progresser pour trois raisons :

  • l'inétgration des surcouts liès à la sécurité du nucléaire,
  • les provisions des futurs démembrements des centrales.
  • Allemagne va devoir importer de l'électricité pour compenser l'arret de ses centrales nucléaires ce qui devrait faire augmenter les prix.

    

 

Fuel : une évolution sur 5 ans de +84% soit 13% par An

 

L'évolution du prix du fuel est totalement débridée. Elle est intenable pour le consommateur dans la durée. Il y a véritablement urgence pour les consommateurs de fuel domestique soit de diminuer leurs consommation (isolation, chaudière condensation) soit de passer à l'électricité, au gaz ou au bois (pompe à chaleur, chaudière bois)...

 

 

Gaz naturel :  Evolution de 51% sur 5 ans soit une augmentation de 9% par an

 

Le gaz a subit une augmentation très forte, et elle s'explique par l'amarage de son tarif aux produits pétroliers. Heureusement, on est partis de très bas : le gaz est bon marché en france.

Mais il faut rester vigilent surtout pour les propritaires de maison mal isolée et dont les chaudière sont très ancienne.

 

 

Conclusion

 

Il est grand temps de se pencher sur ses dépenses d'énergies et de faire un bilan. L'évolution débridée du prix du gaz et du fuel fait peser sur le budget familial un poids de plus en plus intenable.

D'un autre côté, nous ne sommes pas tous égaux devant ses augmentations, la croissance mesurée de certaines énergies comme l'électricité ou même le bois (qui ne dépasse pas les 3% par an) permet à certains d'être épargnés.

Reste aux premiers à faire un pas pour ne plus subir ses augmentations et réaliser les travaux de rénovation énergétique nécessaires.

 

Frédéric Wassner.

Nextwatt

 

 

 

 

 

 

 

 



28/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres