Objectif : Economies d\'énergie

Objectif : Economies d\'énergie

Comment bien choisir une chaudière ?

Vous avez optez pour le remplacement de votre chaudière existante, voici un petit guide bien utile pour choisir sa chaudière.
 

Chaudières classique ou condensation ?

La chaudière condensation est le minimum pour respecter la norme RT2012.
Le rendement effectif des chaudières condensation est incomparable par rapport à une chaudière classique : 105% versus 80%. Au prix des carburants fossiles et au vue des augmentation prévisibles, il n'y a pas photo : il faut opter pour la chaudière condensation.
Un bémol, le prix : il faut compter entre 1000 € et 1500 € de plus pour une chaudière condensation. Ecart de prix qui est vite comblé grâce aux économies de consommation. 

Chaudières fuel ou gaz ?

Le gaz de ville est beaucoup moins cher que le Fuel, alors si c'est possible on fonce sur le gaz... encore faut-il être raccordé ou pouvoir l'être. Vous pouvez appeler GRDF, la société qui s'occupe du réseau du Gaz. Si vous êtes à proximité d'un point de raccordement, allez-y ! (tout en vous confirmant bien les délais et le cout du raccordement par GRDF...) sinon oubliez... car vous risquez d'attendre des années...

Chaudières murales ou au sol ?

  • La chaudière murale : robuste, esthétique, silencieuse, elle convient parfaitement lorsque l'on dispose de peu de place. Elle peut être installée en cuisine ou même dans un placard.
  • La chaudière au sol : elle est installée dans un local à part, de 8 m2 minimum, bien ventilé pour la sécurité de l'installation et son bon fonctionnement. Des amenées d'air sont réalisées en partie haute et partie basse et ne doivent jamais être obstruées. La chaudière au sol possède des puissances plus importantes et peut chauffer des logements de très grande surface.

Eau chaude Sanitaire ou pas ?

 

                                                                                            (Source LeroyMerlin)
 
 
 

Lorsqu'une chaudière produit de l'eau chaude sanitaire, elle est dite "double service".

Elle possède alors d'origine un système de production d'eau chaude sanitaire qui peut se présenter sous trois formes :

  • Un système instantané : l'eau chaude est produite au moment même de l'utilisation. Cette production est généralement assurée par un échangeur à plaques en inox
  • Un système à micro-accumulation : une petite réserve (de l'ordre de quelques litres) est intégrée dans la chaudière. Elle est libérée et reconstituée en temps réel.
  • La production d'eau chaude par accumulation : une réserve plus importante (env. 20 litres) est intégrée dans la chaudière.
  • Le préparateur ECS : un grand confort grâce à une réserve supérieure à 100 litres
Si vous avez une salle de bain et que vous prenez des douches: pas de souci pour la micro-accumulation ou l'instantanée.
Si vous prenez des bains et/ou que vous avez plusieurs salles de bain (donc la possibilité de prendre deux douches au même moment), optez pour le préparateurs ECS qui apportera le confort nécessaire.

Cheminée ou ventouse, tout est une affaire de pression...

Les chaudières à ventouse sont très flexible car elle permettent d'envisager l'évacuation des fumée sans conduit existant. On peut opter pour une ventouse horizontale ou verticale.
La ventouse permet de créer la pression nécessaire pour évacuer les fumées. Attention, il faut que l'évacuation des fumées soit à plus de 2m du sol.
Dans la cas d'un conduit de cheminée, la longueur du conduit détermine la dépression créée.
Par exemple pour 4 m de conduit on optient 12 PA de pression.
L'avantage du conduit de cheminée c'est qu'on utilise les évacuations existantes, l'inconvénient est qu'on utilise l'évacuation existante... en effet il faut souvent retubée la cheminée ce qui représente un surcout.
Frédéric Wassner Nextwatt


19/10/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres